Travaux déductibles des impôts sur la résidence principale

Partager sur :

Dans certains cas, les travaux réalisés dans votre résidence principale peuvent vous donner droit à des taux réduits de TVA. Voici quelques travaux déductibles des impôts sur la résidence principale, sous réserve de certaines conditions. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet !

Les travaux de rénovation énergétique déductibles des impôts

Depuis le 1er janvier 2021, certains travaux visant à améliorer la performance énergétique de votre résidence principale peuvent vous faire bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Celui-ci concerne l'installation d'équipements de chauffage, d'isolation thermique, de production d'énergie renouvelable... Notez que le CITE a été transformé en prime, baptisée MaPrimeRénov'. Cette dernière est soumise à des conditions de revenus.

À lire aussi >> Comment va évoluer le marché de l'immobilier en 2023 ?

Les travaux de réparation et d'entretien déductibles des impôts

Parmi les travaux déductibles des impôts en 2023, il faut compter certaines dépenses engagées pour réparer des éléments défectueux ou endommagés de votre propriété. Ceci peut inclure la réparation de toitures, de canalisations, de chauffage, ou encore de fenêtres. En effet, ces travaux de réparation déductibles des impôts sont nécessaires pour maintenir la propriété en bon état. Par ailleurs, ils ne doivent pas donner lieu à des travaux d'amélioration.

Néanmoins, les dépenses liées à l'entretien régulier de votre propriété peuvent être déductibles : peinture, nettoyage, maintenance des espaces verts, vidange des fosses septiques... Ces travaux d'entretien doivent être considérés comme des dépenses courantes nécessaires pour préserver la valeur de la propriété.

Les travaux d'accessibilité pour les personnes handicapées déductibles des impôts

Des travaux réalisés pour rendre votre résidence principale accessible aux personnes âgées ou handicapées peuvent aussi bénéficier d'un crédit d'impôt. Ainsi, l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) propose des aides financières pour les travaux d'adaptation et d'accessibilité, réalisés dans le cadre de la rénovation d'un logement.

Ces aides peuvent prendre la forme de subventions ou de primes. Les travaux éligibles peuvent inclure l'installation de dispositifs d'accessibilité, telles que les rampes, les ascenseurs, ou encore les sanitaires adaptés.

À lire aussi >> Comment faire baisser les frais de notaire ?

Les travaux de sécurité déductibles des impôts

Les dépenses engagées pour assurer la sécurité des parties communes de l'immeuble sont généralement déduites en tant que charges de copropriété. Il s’agit notamment de :

  • l'installation ou la réparation de systèmes de sécurité (alarmes, interphones, vidéosurveillance),
  • la mise en conformité des extincteurs, des portes coupe-feu, des sorties de secours, etc.

Certains dispositifs spécifiques peuvent offrir des déductions fiscales pour les travaux de sécurité. Comme mentionné ci-dessus, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) peut permettre de déduire une partie des dépenses liées à la sécurisation énergétique de l'habitation, comme l'installation de fenêtres anti-effraction, de volets sécurisés... N’hésitez pas à vous référer aux dispositifs en vigueur pour connaître les conditions et les limites spécifiques !

Pour aller plus loin >> Comment déclarer l'achat d'un bien immobilier aux impôts ?